« La bourse à Haute Fréquence » – Dossier TdL n°0 –

Dans ce Dossier de Terrains de Luttes, retrouvez les différentes chroniques consacrées depuis novembre aux échanges boursiers à « Haute Fréquence » (cliquez sur la photo ou sur le lien en fin de résumé)

 

'Brussels_Stock_Exchange_Building_(Bourse_or_Beurs)'_by_Tania_DeyRésumé :

La plupart de bourses sont passées aujourd’hui au trading électronique et ont supprimé complètement ou presque la négociation à la criée et au langage des signes. Depuis au moins une décennie, les bourses se cotent elles-mêmes en espérant lever les fonds permettant d’investir dans les innovations technologiques en mesure d’accélérer encore la vitesse des transactions.

La législation européenne (MiFID), mise en œuvre en 2007, a supprimé le monopole des marchés nationaux là où il existait (surtout en France et au sud de l’Europe) et s’est attaquée aux monopoles de fait. Cette création d’un marché européen des produits et services financiers a également accéléré l’utilisation de systèmes algorithmiques de haute fréquence. Aujourd’hui, quelques années après le déclenchement de la crise, l’Union européenne revient sur la législation encadrant ce système, mais elle n’a aucune volonté de remettre en question ses fondements conceptuels qui sont pourtant à l’origine de la crise actuelle.

   

Mots-clefs : , ,

Commentaires fermés

A la Une : Librairie en luttes

 

Répression syndicale

 

Ces lobbys qui nous pourrissent la vie !

 

Essais

 

Luttes des classes en Europe