Post contenant le mot-clef : "Ecologie"

À Taiwan, une victoire pour les victimes de l’électronique globalisée

À Taiwan, une victoire pour les victimes de l’électronique globalisée

Le 17 avril 2015, le tribunal de Taipei a rendu le premier verdict de culpabilité dans une action collective (class action) autour d’une question de santé au travail. C’est une […]

21 décembre 2015 ·
Le projet Castro - Central Park à La Courneuve

« Central Park » à la Courneuve, le mépris des classes populaires

En apparence, que rêver de mieux qu’un « Central Park » en plein 93 comme imaginé par l’architecte Roland Castro et le promoteur immobilier CDU ? Le parc de la Courneuve Georges-Valbon transformé […]

27 juin 2015 ·
 Un magnat de l’amiante au chevet de la planète

Un magnat de l’amiante au chevet de la planète

Le climat et la biodiversité terrestre sont en péril, on le sait. Heureusement, on peut compter sur des acteurs puissants, responsables et déterminés à les sauver : les grandes entreprises multinationales. […]

15 juin 2015 ·
 Changer de société ou changer la société ?

Changer de société ou changer la société ?

Il est devenu de bon ton, dans certains milieux « radicaux » ou qui se présentent comme tels, de défendre ou de promouvoir une vision centrée sur le présent sans chercher à […]

24 mai 2014 ·
 Écologie

Écologie

Quasiment inconnu, sinon des spécialistes, jusqu’aux années 1970, le mot « écologie » est désormais dans toutes les bouches. Accommodé à toutes les sauces, il est devenu un véritable mot de passe censé attester le souci de préserver l’environnement naturel.

22 avril 2011 ·
 « Nostalgie du néolithique »

« Nostalgie du néolithique »

Le grand anthropologue que fut Alfred Métraux invoquait volontiers la « nostalgie du néolithique » pour expliquer l’intérêt soutenu que les sociétés contemporaines portent aux civilisations « primitives ». L’homme de notre temps garderait au fond de lui comme un sourd regret de s’être éloigné d’un univers séparé de nous, plus encore que par les millénaires, par la perte d’une forme d’innocence, de naïveté du sentiment et de simplicité des mœurs, bref, par la disparition d’un ensemble de traits devenus progressivement incompatibles avec la poursuite de la révolution néolithique.

24 mars 2011 ·
 Surpopulation : les deux thérapies

Surpopulation : les deux thérapies

La surpopulation, d’un point de vue capitaliste, renvoie à l’impossibilité – une fois constituée une armée de réserve susceptible d’être recrutée en cas d’« expansion » ou de « reprise économique », ou de peser sur les salaires des travailleurs déjà au travail -, d’employer la population restante. Une difficulté en passe d’être surmontée de deux manières, alternatives ou conjointes. Le première correspond à un scénario hard concocté par des experts émargeant directement au Pentagone. La seconde, nettement plus soft, mais qui n’exclue pas le recours simultané à la première, émane de civils appartenant au dessus du panier du capitalisme globalisé.

23 novembre 2010 ·
 Le « développement durable » :    polluer moins, pour polluer plus longtemps

Le « développement durable » :

polluer moins, pour polluer plus longtemps

Cela fait déjà quarante ans qu’on annonce par la voix de savants oracles que le temps presse, qu’il ne reste plus que dix ans ou vingt ans au maximum pour faire face à un « défi » radicalement nouveau : rien moins que le « péril écologique » qui menacerait la survie de l’humanité.

11 juin 2010 ·
 Népotisme vert

Népotisme vert

« Je n’ai pas été pistonnée par mon père. » Cette déclaration péremptoire en forme de dénégation émane de Marie Bové, outrée que l’on puisse rapprocher la promotion de sa candidature à la tête de la liste d’Europe écologie en Aquitaine de celle de Jean Sarkozy à la présidence de l’Établissement public d’aménagement de la Défense.

10 février 2010 ·
 Quand le capitalisme se met au vert

Quand le capitalisme se met au vert

L’Institut pour la Ville en mouvement de Peugeot-Citroën pense pour nous : « Changement climatique, mobilités urbaines et cleantech » (14 janvier 2010)

Malgré les dénégations de ceux qui, par crainte ou par intérêt, se refusent encore à admettre cette vérité, le moment est venu où le mode de production capitaliste se révèle indéniablement comme un mode de destruction – de moins en moins « créatrice », n’en déplaise à feu Schumpeter. Avec pour horizon la disparition à terme des conditions permettant à l’humanité – pour ne parler que de cette espèce – de survivre. C’est aussi le moment où l’on n’a rien trouvé de mieux, pour le rassurer, que de lui promettre un avenir assuré pour peu qu’il soit placé sous le signe oxymorique du « développement durable ».

12 janvier 2010 ·

Répression syndicale

 

Ces lobbys qui nous pourrissent la vie !

 

Essais

 

Luttes des classes en Europe