Post contenant le mot-clef : "Social-libéralisme"

 Le social-libéralisme :   un oxymore mystificateur Bilan à mi-parcours de la deuxième droite (2)

Le social-libéralisme :

un oxymore mystificateur Bilan à mi-parcours de la deuxième droite (2)

Dans cette deuxième partie de son bilan de la « deuxième-droite » à mi parcours, J-P Garnier revient notamment sur la fonction politique du terme ambigu de « social-libéralisme ». Un « tournant » en ligne […]

19 avril 2014 ·
 Un double bilan de faillite

Un double bilan de faillite

Rarement le pouvoir de classe de la grande bourgeoisie aura été aussi arrogant et cynique qu’avec le sarkozysme. Autant que sous la monarchie de Juillet, sans doute, où la richesse fut instituée comme condition de la citoyenneté et où le banquier et président du conseil, Casimir Périer, proclamait en 1831 : « Il faut que les ouvriers sachent bien qu’il n’y a de remèdes pour eux que la patience et la résignation. » La même inspiration nous a valu, en 2007, d’un côté le bouclier fiscal, de l’autre le « travailler plus pour gagner plus » et à la suffisance bouffie du monarque orléaniste ont répondu la vulgarité et l’inculture du monarque présidentiel.

24 avril 2012 ·
 Un péril rose ?

Un péril rose ?

Comment l’esprit sécuritaire du PS inspire celui de l’UMP – et vice-versa

Le fascisme, nous serine-t-on souvent, n’appartient pas au passé. À gauche, surtout en période électorale, on met en avant, pour le prouver, les scores inquiétants du FN. À gauche de la gauche, on rappelle rituellement que le fascisme demeure le dernier recours de la bourgeoisie en cas de crise prolongée et de résistance populaire active menaçant la stabilité voire la pérennité de la « démocratie », c’est-à-dire du capitalo-parlementarisme. Certes, mais, de même qu’il a existé un anticommunisme primaire, il n’est peut-être pas exagéré de parler aussi d’un antifascisme non moins primaire.

31 août 2011 ·
 La sisachthie, ou l’abolition des dettes

La sisachthie, ou l’abolition des dettes

La scène se passe sur l’Agora d’Athènes, où Socrate vient de rencontrer Ploutocratès.

2 juin 2010 ·
 La douzième question

La douzième question

L’opposition de Sa Majesté Nicolas Ier, je veux dire le PS, vient de se livrer à une opération de communication fort bien menée, en vue de ravaler sa façade décrépite et dangereusement lézardée.

3 novembre 2009 ·
 Culte vaudou

Culte vaudou

Chacun aura apprécié à sa manière l’initiative prise par la société d’édition qui a mis en vente deux « coffrets vaudous » contenant une poupée à l’effigie, l’un de Nicolas Sarkozy, l’autre de Ségolène Royal, avec une douzaine d’aiguilles et une notice pour jeter des sorts aux deux victimes en les piquant aux bons endroits. On peut regarder cette opération commerciale comme un simple gag (c’est le parti pris par Royal) ou au contraire comme un outrage (c’est le sentiment de Sarkozy). Ni l’une ni l’autre de ces réactions ne me paraît convenir à la nature d’un acte dont la signification implicite échappe probablement à ses auteurs eux-mêmes. Je n’y vois en effet, ni vraiment une offense, ni tout à fait une plaisanterie, mais bien plutôt une sorte de métaphore de ce qu’est devenu le combat politique et idéologique dans notre pays.

1 décembre 2008 ·
 Le génie et l’audace

Le génie et l’audace

Bertrand Delanoë vient de publier un livre dans lequel il exhorte son parti, le PS, à faire preuve d’audace. « Bigre, se dit le lecteur un peu naïf en lisant cette information abondamment répercutée par les médias, Delanoë, maire de Paris, aurait-il été visité par le génie de cette merveilleuse capitale dont la population a été si longtemps soulevée par les plus nobles idéaux, à l’avant-garde du mouvement révolutionnaire ? Aurait-il entrepris de ramener son parti dans la voie qu’il n’aurait jamais dû quitter, celle qui conduit, de façon démocratique, au véritable socialisme et non à sa caricature sociale-démocrate ? Ah, certes, il faudrait bien de l’audace au PS pour retrouver le chemin de l’honneur et Delanoë a bien raison de le rappeler au respect de sa mission anticapitaliste, dans la lignée de Guesde et de Jaurès ! »

1 juillet 2008 ·

Répression syndicale

 

Ces lobbys qui nous pourrissent la vie !

 

Essais

 

Luttes des classes en Europe